Juin 17

Ouverture de la guinguette littéraire à la Maison Losseau

Mons – Jeudi 16 juin 2016

sans-titre

 

On s’en souvient : les différentes activités proposées par la « guinguette littéraire » de Mons 2015 dans les jardins de la Maison Losseau ont connu un très large succès.

 

Devant cette joyeuse dynamique, la Fondation Losseau et le Secteur Littérature de Hainaut Culture Tourisme ont très vite réfléchi à la possibilité de réitérer l’expérience.

 

De son côté, la Fondation Mons 2015, outre le don de deux chapiteaux et d’un plancher, a décidé de subsidier la Fondation Losseau – 25.000 euros sur 3 ans –  pour l’organisation d’activités littéraires et culturelles.

Enfin, un bonheur n’arrivant jamais seul, une asbl baptisée « Les Amis de la Guinguette littéraire » s’est constituée dans l’intention d’apporter une aide logistique et d’organiser plusieurs événements cet été, dans les jardins de la Maison Losseau.

Toutes les énergies étaient donc réunies pour mettre sur pied une deuxième édition de la Guinguette qui sera, à n’en pas douter, à la hauteur des attentes de chacun !

L’édition 2016 poursuivra essentiellement deux objectifs.

Tout d’abord, fidèle à sa mission, le Secteur Littérature de la Province, mettra en lumière, durant tout l’été, les acteurs littéraires et culturels de la scène hainuyère. Et ils sont nombreux !

Ensuite, les différents partenaires ont souhaité développer l’engagement citoyen, faire de la Guinguette une manifestation participative, en misant sur la dimension intergénérationnelle, en s’ouvrant résolument aux familles, aux enfants, en proposant un éventail d’activités susceptibles d’éveiller la curiosité d’un public très large.

Pour réaliser ces deux ambitions, la Province de Hainaut n’a pas ménagé ses efforts, encourageant une belle transversalité entre ses différents services.

J’ai déjà souligné le travail de notre Secteur Littérature en termes d’offre culturelle, de programmation.

Je voudrais également évoquer le soutien de La Fabrique de Théâtre, de notre Secteur des Arts de la Scène, qui proposera une création « pour et par la Guinguette » autour de l’œuvre de Maxime Coton, notre Prix Plisnier 2013.

Evoquer aussi l’apport très important de notre Secteur de l’Education permanente-Jeunesse qui a développé une série d’animations spécifiques.

Evoquer celui de Hainaut Développement et de notre Département des Espaces verts en matière d’animations consacrées à la nature et à  l’environnement.

Je voudrais enfin mettre en exergue le formidable travail accompli par les équipes de la Fédération du Tourisme de la Province pour l’aménagement des Guinguettes au sein du jardin.

Un jardin totalement restauré selon les plans de Léon Losseau lui-même par le Département des Espaces verts de notre Service technique des Bâtiments.

Autant d’équipes provinciales que je voudrais remercier ici pour leurs compétences et leur enthousiasme.

Dès le 25 juin prochain donc, et tous les week-ends jusque fin août, la guinguette rouvre ses volets pour le plus grand bonheur de tous.

LOSSEAU_INVIT_Guinguette_US.indd

 

Découvrez le reportage ici

 

Juin 17

Charleroi reçoit la finale de l’Envol des Cités

Après la Louvière,  Frameries et Tournai, la 11e  édition de l’Envol des Cités fera son atterrissage final à Charleroi. Elle sera un des événements prestigieux inscrits dans la programmation de la Fête de la Musique.

Le 18 juin, dès 20h30, les 10 groupes lauréats mettront le feu sur l’esplanade de la gare.

affichefinale2016

Juin 17

La Mémoire des Rues

12038281_606958202776529_4880077452613442258_n

 

« La Mémoire des rues », c’est un jeu télévisé diffusé chaque samedi, de novembre à juin, sur les quatre TV locales – ACTV, No Télé, Télé MB et Télésambre – et, pour la première fois cette saison, il trouve son prolongement sur le site internet de la Province de Hainaut !

La Province s’est associée aux TV locales pour tenter de vous faire découvrir les mille et une facettes du Hainaut.

Du BPS 22 à la Haute Ecole provinciale Condorcet, du Festival « Les Inattendues » au Château de Chimay, de l’Académie provinciale de police aux Tournées théâtrales Art et vie, de l’événement « Ensemble avec les personnes extraordinaires » à l’aide apportée aux TPE/PME, de la Fête de la Main à Dottignies aux randonnées pédestres, revisitez tout ce qui fait l’Institution provinciale mais aussi les richesses de son territoire.

 

Juin 07

Dolce Italia

Samedi 4 juin 2016 – Cantine des Italiens

13308736_1110297139027937_5338499695948713115_o

 

 

Rien de tel qu’une promenade dans la « Rue des Italiens » de Toni Santocono pour ouvrir cette journée de commémoration, de souvenirs, de partage et de fête !

 

 

 

 

De fête, il n’en fut pourtant guère question il y a 70 ans…

En signant, le 23 juin 1946, leur fameux Protocole d’Accord, la Belgique et l’Italie poussaient à l’exil des dizaines de milliers de travailleurs de la Péninsule.

Un exil forcé pour fuir une misère terrible, pour fuir un pays ravagé par vingt ans de fascisme et une guerre désastreuse.

Pour tous ces hommes, quitter une Italie même exsangue est un drame, un déchirement.

13315333_1110296739027977_823027150505637052_n

 

Il l’est d’autant plus que la Belgique ne sera pas l’Eldorado annoncé.

Un travail pénible et dangereux, dont ils ignorent tout, les attend et rien n’a vraiment été prévu pour les accueillir et les héberger.

De son côté, la population belge n’a pas encore guéri des blessures de 5 années de guerre.

Le pays est en pleine reconstruction, il manque des milliers de logements.

La pression du Gouvernement et du patronat pour relancer l’économie pèse très lourd sur les travailleurs.

Et une autre guerre, la Guerre froide, attise les tensions politiques, tout particulièrement dans la classe ouvrière. Les grèves se multiplient.

 

13320643_1110296792361305_1539211066067816375_o

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à cette population fragile, inquiète, c’est à cette imprévoyance des pouvoirs publics et de l’industrie que va se retrouver confrontée cette deuxième immigration italienne, la première étant arrivée 20 ans plus tôt, fuyant la dictature de Mussolini.

Un contexte particulièrement difficile, donc, pour la rencontre de deux cultures, leur acceptation mutuelle et leur métissage.

Mais le temps passe et les hommes ont appris à se connaître.

Aujourd’hui, 70 ans plus tard, le figuier côtoie le noisetier, la roquette et le radicchio voisinent avec le chicon et l’asperge.

Les pâtes à la tomate nous ont fait oublier les pâtes au sucre, on boit du vin comme on boit de la bière.

C’est ce dépassement des différences et des préjugés, c’est ce mélange, cette fusion, ce « nouveau monde » né en 1946 que nous célébrons aujourd’hui.

Une célébration de l’ouverture aux autres, de la solidarité et du partage qui prend tout son sens en ces temps de nouvelles migrations et de nouveaux égoïsmes.

Avr 29

Le Printemps Jeunesse des Bibliothèques sur le thème des « Illustraqueurs »

 

FC Printemps jeunesse

Il y a le « Printemps des Bibliothèques », une initiative mise en place en 2007 par la Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut visant à fédérer, tous les 2 ans, les bibliothécaires hainuyers autour d’un thème à la fois unique et multidisciplinaire.

Et il y a, depuis 2014, un autre événement biennal, consacré, quant à lui, à la littérature de jeunesse :
le « Printemps Jeunesse » .

Voici deux ans, c’est l’univers d’Emile Jadoul qui faisait l’objet de toutes les attentions.

 

 

C’est année, c’est le livre et ses techniques d’illustration qui ont mobilisé des bibliothécaires de Soignies, Mouscron, Charleroi UT, Charleroi Rimbaud et Montigny-le-Tilleul sous la houlette du CLJ André Canonne.

L’objectif : développer un outil à destination de l’ensemble du réseau hainuyer de lecture publique pour permettre aux enfants de 8 à 12 ans d’identifier, de découvrir et d’expérimenter les différentes techniques en question.
Au final, un module d’animation constitué de 4 Art Boxes reprenant un jeu de plateau – les fameux
« Illustraqueurs» -, des livres, des manuels, des fiches, du matériel de créativité, etc.

couverture_printemps

Quatre Art Boxes conçues et illustrées par les
« Tontons Racleurs », un duo particulièrement dynamique d’artistes sérigraphes.

I Illustraqueurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un ensemble didactique et ludique que pourront recevoir gratuitement en prêt, pour une durée d’un mois, les bibliothèques intéressées.

 

 

Plus d’infos

 

 

 

 

 

Avr 29

Mon bilan de mi-mandature

FC bilanAvec un budget de 22,3 millions d’euros, le département « Culture – Tourisme » de la Province de Hainaut est un acteur important de l’épanouissement des Hainuyers.

Je vous invite à prendre connaissance de Mon bilan de mi-mandature à la Province de Hainaut dans l’émission Dialogue Hainaut consacrée à « La culture et le tourisme comme enjeux de croissance, de dynamisme et d’épanouissement ». Y sont notamment abordés les centres de création artistique, la lecture publique ou encore l’année du vélo tourisme.

 

Avr 25

Prix du Hainaut 2015

prix-achille-bechet---remise-des-deux-prix-hainuyers-2015

 

Décerner un prix, c’est toujours un plaisir mais aussi une responsabilité et un engagement.

Un engagement car l’on récompense un artiste, un créateur, une association dont le travail fait écho aux valeurs que l’on tente d’illustrer et de défendre.

Une responsabilité car il s’agit également de soutenir, d’accompagner et de promouvoir celles et ceux que l’on distingue, que l’on consacre.

Un plaisir, enfin, celui de réunir, de rassembler, de faire de cette remise des prix un moment privilégié, un moment convivial de découverte, de rencontre et d’échange.

 

 

 

PRIX ACHILLE BECHET 2015

Ce Prix permet à la Province de Hainaut de consacrer, tous les deux ans, l’œuvre d’un créateur, auteur d’une œuvre majeure, quel qu’en soit le domaine.

Créé en 1993, il a récompensé des personnalités aussi passionnantes et différentes que Marcel Moreau, Jean Louvet, Pol Bury, André Balthazar, Christian Leroy, Robert Joly, Georges Vercheval, Raoul Vaneigem et, en 2013, François Emmanuel.

Cette année, c’est au travail d’un peintre, graveur et illustrateur que l’Institution provinciale a voulu rendre hommage.

Né à Gerpinnes, professeur à Mons, Bruxelles, Cracovie et Nantes, membre fondateur du lieu qui nous accueille aujourd’hui et où s’exposent les Editions Tandem qu’il créa en 1971, déjà Prix du Hainaut des Arts plastiques en 1965 : il s’agit, bien entendu, de Gabriel BELGEONNE.

13055185_10205012956357999_5991071803408638522_o

 

 

Toutes mes félicitations !

 PRIX DES ARTS DE LA SCENE 2015

Il y a plus de 100 ans que fut décerné le « premier » Prix du Hainaut : son lauréat était le peintre Pierre PAULUS.

Aujourd’hui, nous récompensons des artistes, des créateurs, des associations qui se sont illustrés dans les disciplines les plus diverses.

Autant d’occasions pour nous d’attirer l’attention sur un artiste en devenir, de consacrer un créateur confirmé, de mettre en exergue la vitalité et la diversité culturelles du Hainaut, tout en suscitant la naissance de nouveaux talents.

Autant d’occasions de souligner combien leur travail est important parce qu’il donne sens, parce qu’il éclaire ou parce qu’il dérange.

Parce qu’il remet l’humain au centre d’un monde qui, parfois, ne semble plus trop vouloir de cette humanité.

Une humanité qui est précisément au cœur – et au corps – de l’œuvre de celle à qui nous avons remis notre Prix des Arts de la Scène.

Comédienne, metteuse en scène et autrice, elle fonde en 2009 la « Compagnie de la Bête noire » pour laquelle elle écrit et met en scène.

Editée chez Lansman, lauréate de nombreux prix, dont « notre » Prix provincial Charles Plisnier en 2012 pour son texte Hêtre, conviée aux quatre coins de la Francophonie, son travail dit et montre nos déchirures, éclaire notre part d’ombre.

Je veux parler, bien entendu, de Céline DELBECQ.

Toutes les félicitations !

HAINAUT CULTURE TOURISME PRIX HAINAUT ARTS SCENE CELINE DELBECQ DAILY BUL LA LOUVIERE AVRIL 2016 - 00001

 

Avr 25

Ouverture de la saison touristique 2016

IMG_1312

 

On le sait, l’année 2016 est placée sous le signe du vélo.

Une initiative du Gouvernement wallon visant à faire de la « petite reine » un levier de développement touristique et économique pour toute la Région.

Une initiative bienvenue quand on sait, par exemple, que 22% des Néerlandais associent tourisme en Wallonie et pratique cycliste.

 

En Hainaut, nous ne manquons pas d’attraits vélo-touristiques et l’offre en termes d’infrastructures ou de réseaux à destination des amateurs de vélo ou de VTT est en pleine expansion.

Je vous propose donc de découvrir – ici –  notre stratégie de développement touristique via le vélotourisme.

De découvrir guides, carte, application mobile, label et événements qui vont permettre à tous les amoureux de la bicyclette de sillonner dans les meilleures conditions notre Province.

Un voyage tout en douceur et simplicité, au plus près de la nature et des hommes.

 

13002509_1078346358889682_3263205206823167146_o

 

Pour les Voies d’Eau du Hainaut la saison touristique s’annonce sous les meilleurs auspices!

La bonne nouvelle est désormais connue de tous : grâce à la Wallonie, les 4 Ascenseurs fonctionnent à nouveau de concert, ce qui va nous permettre de reproposer au public un parcours complet au fil de cet exceptionnel site UNESCO.

 

 

13002362_1078346142223037_4489314349599999177_o

Monsieur Yvon LOYAERTS, Directeur général de la DGO Mobilité-Voies hydrauliques a détaillé les nouvelles dispositions relatives au développement du patrimoine fluvial sur le Canal du Centre historique et nous a dressé un état des lieux de l’ensemble de ses infrastructures.

Mais il n’y a pas que les Ascenseurs qui feront la Une de l’année 2016 pour les Voies d’Eau du Hainaut.

Découvrez – ici – les différents événements et nouveautés proposés non seulement sur le Canal du Centre historique mais aussi à Strépy-Thieu, à Ronquières et au Centre de Délassement de Claire-Fontaine !

Découvrez également nos nouveaux outils de promotion et de communication : http://voiesdeau.hainaut.be/

Autant d’initiatives au service d’une région, d’une province pour lesquelles l’attractivité touristique, la mise en valeur du patrimoine sont, plus que jamais, de précieux outils de développement social, économique et humain.

12967507_1078346615556323_6008558735215964474_o

12968004_1078346592222992_7646683357279178545_o

 

Déc 21

Le moment est venu d’être sur la scène, de redevenir acteur.

 

recto 2016 Capot

L’année 2015 nous aura cruellement rappelé que nous ne vivions pas à l’abri des convulsions du monde.

Elle nous aura rappelé combien toute paix est fragile, que l’indifférence des uns est toujours rattrapée par le désespoir des autres et que la tentation est grande, quand l’émotion se fait brutale, de sacrifier sur l’autel du sécuritaire une liberté pourtant chèrement acquise.

La vieille Europe s’endormait, une poignée d’hommes jeunes l’ont réveillée.

Une vieille Europe prise de stupeur qui voit ressurgir ses démons, ses parts d’ombre.

Qui se referme, se militarise et rêve à des lois d’exception.

Comme le soulignait Yasmina Khadra, dans son roman L’Equation africaine, « dans le doute ambiant, lorsque la raison et le tort se neutralisent, la peur devient la forme la plus exacerbée des redditions ».

Pour dépasser la peur, pour ne pas se rendre, il nous appartient plus que jamais d’ouvrir des fenêtres et de jeter des ponts. Des fenêtres ouvertes sur la différence, des ponts jetés vers l’Autre. Pour construire, enfin, de vrais espaces de rencontre, de dialogue et de métissage.

 

Focus sur cette fin d’année 2015

Le budget 2016 de la Province de Hainaut a été voté, ce 3 décembre 2015

Un budget présenté comme l’expression d’une stabilité financière retrouvée par la Province sans atteinte aux politiques externes qu’elle mène en faveur du citoyen et des communes du Hainaut.

Considéré comme « prudent et réaliste » par la Cour des comptes, il affiche un léger boni de 55.352 € à l’exercice propre.

En savoir plus


Acier refroidi…

acier_refroidi

 

 

 

 

 

 

 

 

« Acier refroidi » c’est …

la trace d’une rencontre entre la cellule de reconversion du FOREM mise en place suite au licenciement collectif de plus de 750 travailleurs de DUFERCO/NLMK et les bibliothécaires de la bibliothèque provinciale,

la trace de 400 textes écrits en cinq jours,

la trace d’une collaboration avec les élèves en arts graphiques de l’Athénée provincial de La Louvière.

« Acier refroidi » c’est l’histoire d’une parole et d’une dignité retrouvées.


P1080314 - Copie

En  présence de dix travailleurs de Duferco/NLMK, la Bibliothèque provinciale de La Louvière a présenté la sortie du livre « Acier refroidi », fruit d’un atelier d’écriture mis en place suite à leur licenciement collectif.

Plus de 400 textes ont été écrits en cinq jours. Une sélection a été opérée. Les élèves en arts graphiques de l’Athénée provincial ont tracé les portraits des ouvriers, des paysages industriels.

Un déclencheur d’imaginaire pour aller au-delà de la tristesse, pour aller de l’avant. « En avant y’a pas d’avance! », comme on dit ici.

La vente de ce livre ainsi qu’une récolte organisée lors de la nocturne « Una bella notte di Natale »  a permis – grâce aux bibliothèques provinciales – d’apporte une aide à l’opération Viva for Life qui s’est déroulée samedi 19 décembre à La Louvière. Un chèque de plus de 1500€ a été remis à Benjamin Maréchal.

10608342_1006846536039665_8153272750157600022_o

12356926_1006847242706261_5974230854577379804_o

12370786_1006847429372909_4727580856688979731_o


Clap de fin !

Mons 2015 s’achève. Petit clin d’œil sur une année riche en projets provinciaux !

10388077_1580636072172281_5272726782553499561_n

 

 

 

Oct 27

Conseil provincial – le point sur le Canal du Centre historique et la Maison Losseau

27 Octobre 2015 – Gouvernement provincial

P1070756

Le point sur le Canal du Centre historique

Bilan de la situation depuis le printemps 2014 et la fermeture de trois ascenseurs hydrauliques sur quatre.

Les projets provinciaux inscrits dans le portefeuille « Grande Boucle » de la Ville de La Louvière n’ont pas été retenus dans le cadre du FEDER. Pour autant, deux dossiers auront des retombées positives pour les actions touristiques provinciales sur le Canal du Centre historique :

  • la restauration du Pont Capite, situé sur une voie d’accès principale au site ;
  • la mise en œuvre d’un parcours de visite des structures internes des ascenseurs hydrauliques.

De plus, la Région assure actuellement la formation du personnel en vue de l’obtention des certificats officiels d’aptitude professionnelle.

Ce faisceau de convergences positives devrait amener à la réouverture des 4 ascenseurs pour la saison prochaine.

De leur côté, les Voies d’Eau du Hainaut ont entamé une série de démarches de redynamisation du site : mise en place d’outils de gestion et de stratégie, installation d’une station de location de petits bateaux électriques sans permis à la hauteur de la cantine des Italiens, remplacement du parcours-spectacle « Pays de génies » à l’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu à l’horizon 2017.

Enfin, l’IDEA ayant récemment obtenu un budget l’autorisant à mener une étude sur les potentialités de développement économique sur des sites, l’intercommunale réunira prochainement l’ensemble des acteurs de la gestion actuelle et du développement touristique ultérieur du Canal du Centre historique.

Même s’il est encore tôt pour faire un bilan détaillé de la saison touristique, l’on peut déjà souligner qu’au 30 septembre dernier, les chiffres de fréquentation des Canaux sont en augmentation de 10% : un résultat plutôt encourageant.

 

La Renaissance de la Maison Losseau

12002742_962800277110958_5621998299309272815_n

 

 

Articles plus anciens «